Jan 24 2011

Foule au Kilimanjaro ?

Qui dit qu’il y a foule au Kilimanjaro? Oui sur certains parcours. L’échappée belle, aventures et alpinisme peut vous emmener là où vous serez seul avec les glaciers.

Le glacier Furtwängler

Vous vous souvenez du glacier Furtwängler situé dans le cratère à 200 mètres sous le sommet du Kilimanjaro (voir les photos de l’article du 15 février 2010), comme en témoigne la photo que je viens de prendre le 11 janvier, il fond inexorablement…

Au pied du Kili, les zèbres ne se soucient guère de ce qu’il se passe là-haut.


Déc 21 2009

Neiges éternelles ?

Nikon et 16mm au bout des doigts, je suis avec mon copain d’escalade Bernard sur le coté nord du cratère. Nous en faisons le tour, zigzagant au gré des photos. Des odeurs de souffre se dégage du sol. Toute l’Afrique est en-dessous de nous et nous ne voyons personne. Cela me dérange de laisser l’empreinte de mes pas.

Ciel bleu, glace et cailloux. Les cailloux sont là depuis des centaines de milliers d’années, tandis que la glace du Kilimanjaro aura disparu dans 25 ans. Ce paysage semble pourtant éternel…

Le sommet du Kilimanjaro présente une caldeira sommitale de forme circulaire. Cette caldeira d’un diamètre d’environ 2 200 m, présente en son centre un petit cratère de 880 m de large. Il contient les principales fumerolles. Dans  ce cratère s’ouvre un trou de 340 m de large et profond de 130 m, le Ash pit.

Je me trouve parmi un paysage où les effets du changement climatique se font  rapidement sentir. Un paysage que l’on ne reverra plus. Un peu comme les arbres géants qui poussaient sur l’ile Ellesmere il y a 50 millions d’années. Qui a qualifié les neiges du Kilimanjaro d’éternelles ?

Ah oui, instants de bonheur, non, instant de réflexion ?